• Ferrocarriles Nationales de México

     Voie 4
    Fanal AV Jaune 2000EMD FP7  N de M N°6309Lampisterie rouge fixe

     

      Sur la voie 4 : Dans la région de Tehuacan 1 locomotive diesel EMD FP7 de la compagnie Mexicaine Nationales de Mexico N°6309 remorque un train comportant 72 wagons autorack de la compagnie Ferrosur - Une locomotive diesel EMD FP7 refoule le convoi en queue de train   Z 7100 (2) Z 7100 (2) Bienvenue au Mexique  
       
       

     Voie 5
    Fanal AV Jaune 2000GE U18B FNM N° 9003Lampisterie rouge fixe
      Sur la voie 5 : 1 Locomotive Diesel GE U18B N° 9003 de la compagnie FNM remorque un convoi de 84 wagons coilcar chargés de bobines d'acier - oo oo - Une locomotive diesel GE ES 44 Ac de la compagnie Ferrosur refoule ce convoi en queue de train   Z 7100 (2) Z 7100 (2) Bienvenue au Mexique  
       
       

     Voie 6
    Lampisterie rouge fixe4 N de MFanal AV6 Jaune 2000
      Sur la voie 6 : 4 locomotives EMD FP7 de la compagnie Nationales de Mexico remorquent 418 wagons coilcars chargés de bobines d'acier - oo oo - 1 locomotive GE ES 44 AC de la compagnie Ferrosur refoule ce convoi en queue de train - oo oo -   Z 7100 (2) Z 7100 (2) Bienvenue au Mexique  
       
     

    Baldwin - Centipede  

     

     

     

     

     

    1938 - 1998  

         

    Ferrocarriles Nacionales de México (mieux connu sous le nom de N de M) fut la compagnie de chemins de fer mexicaine de 1938 à 1998 et avant 1938 (du régime de Porfirio Díaz) un important chemin de fer contrôlé par le gouvernement principales villes de Nuevo Laredo et Ciudad Juárez à la frontière américaine. Les premiers trains à destination de Nuevo Laredo depuis Mexico ont été mis en service en 1903.

    N de M a absorbé en 1909 le chemin de fer central mexicain (Ferrocarril Central Mexicano, premier tronçon de Mexico à León, Guanajuato, ouvert en 1882), acquérant ainsi une deuxième porte frontière à Ciudad Juárez (adjacente à El Paso, Texas). Le N de M a été nationalisé par le président Lázaro Cárdenas del Río en 1938 et privatisé 60 ans plus tard par le président Ernesto Zedillo. N de M exploitait la plupart des voies ferrées à travers les régions du centre et du nord-est de la république.

    En 1995, le gouvernement mexicain a annoncé que le FNM serait privatisé et divisé en quatre systèmes principaux. Dans le cadre de la restructuration en vue de la privatisation, la FNM a suspendu son service de transport ferroviaire de voyageurs en 1997 et les nouvelles dispositions s’appliquent à partir de 1998. Les sociétés Ferrocarril y Terminal del Valle de México ou Ferrovalle  exploitent des chemins de fer et des terminaux dans et autour de Mexico.

    C'était jusqu'au 4 juin 2001, sous la présidence de Vicente Fox, que la FNM a été officiellement éteinte, après une publication dans la Gazette officielle du Mexique. La représentation juridique de la FNM ne sera conservée que jusqu'à la fin du processus de liquidation .

    Depuis 2006, les autres parties de NdeM sont en cours de liquidation

    À l'époque des locomotives à vapeur, N de M était surtout connu pour ses locomotives de classe Niágara, qui tiraient leur nom des locomotives New York Central Railroad de la même configuration de roue. Elle était également le foyer de plusieurs systèmes à voie étroite utilisant la vapeur, tant au niveau national que régional .
    N de M était l'une des rares compagnies de  chemins de fer à l'extérieur des États-Unis à acheter de nouvelles locomotives diesel à Baldwin Locomotive Works.
    les trois seules "Baldwin E-units" jamais construites ("0660 1000/2 DE"), la DR-12-8- 1500/2 "Centipede" et l'AS-616.
    Deux des trois locomotives 0660 1000/2 DE avaient déjà circulé  sur des chemins de fer importants aux États-Unis lors d'une tournée de démonstration en 1945.
    N de M les a achetées et en a commandé une troisième en 1946. Les trois sont constamment tombées en panne et ont été retirées peu après leur mise en service. Elles n'apparaissaient pas sur la liste de locomotives N de M en 1950 et restèrent  pendant des années dans la casse de San Luis Potosí. Des notes dans les archives de la FNM à Puebla, au Mexique, décrivent comment une de ces locomotives s'est désintégrée à grande vitesse et comment les locomotives Centipede ont été livrées en 1948 avec des pièces manquantes.

    À Acámbaro, dans l'État de Guanajuato, le N de M exploitait l'une des rares installations en Amérique latine capable de construire et de reconstruire des locomotives à vapeur, à de rares exceptions près (comme avec les Niagaras). Achetées utilisées et reconstruites là-bas.
    Des parties de l'installation et une locomotive à vapeur 2-8-0 conservée font partie du musée ferroviaire municipal d'Acambaro.

     FNM  FP7     B & FE  ExactRail
      8 Eight Union Pacific Engines B40-8's      

     

    Ref Google Map   Tehuacan   Zapopan  Jalisco  San Ramon Tabasco San Diego Baja  Chichén  Punta San Ruan  Durango  Plomo rosal  
     

    8 Eight Union Pacific Engines B40-8's

    Gare Locomotive vapeur Electrique wagon voyageur signal sémaphore station dépot rail aiguillage sncf restaurant voiture
    2 feux jaunes  2 feux blancs
    Yahoo! Pin It

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :